Cookies on this website
We use cookies to ensure that we give you the best experience on our website. If you click 'Continue' we'll assume that you are happy to receive all cookies and you won't see this message again. Click 'Find out more' for information on how to change your cookie settings.

Cet ouvrage propose une approche originale de la question morale de l'euthanasie. Il n'entend pas prendre position pour ou contre. Ruth Horn cherche plutôt à comprendre ce qui dans une société donnée motive la remise en cause de l'interdiction de l'euthanasie. A la différence de ce qui se fait dans la plupart des études comparatives, cette étude sociologique ne met pas en parallèle les situations de pays autorisant l'euthanasie ou le suicide assisté [Pays-Bas, Belgique, Luxembourg, état de l'Oregon aux Etats-Unis], mais compare deux états, la France et l'Allemagne, qui, tout en assimilant l'euthanasie à un homicide, sont le théâtre de controverses sur la question. Elle étudie les deux débats et les façons dont les deux corps médicaux respectifs abordent la fin de vie. Les conclusions ne sont pas les mêmes pour les deux côtés du Rhin. Elles varient en fonction du rôle que joue l'autonomie de malade et de la façon dont celle-ci est définie. Ruth Horn en arrive au constat que moins la volonté du patient est prise en compte dans les décisions médicales, plus les revendications d'autonomie sont radicales, celles-ci pouvant aller jusqu'au droit de déterminer le moment de sa propre mort.

Type

Book

Publisher

Presses Universitaires de Rennes - P.U.R.

Publication Date

31/03/2013